• RBO

17 Juin - GY-LES-NONAINS

Et encore de la chaleur pour les 20 randonneurs présents au Terrain des sports pour une randonnée préparée et organisée par Odile et Alain.

Au programme 2 boucles de 7 et 9,5 km toujours dans le respect des consignes sanitaires, le partage fut simple avec 10 marcheurs par boucles.

Départ pour tous par la Route de Montbouy, le 9,5 km en tête car marche plus rapide, petite ascension par la zone pavillonnaire de la Montagne Blanche, un tourne à droite et ça grimpe encore à travers champs, entre les Vignaux et la Grande Maison puis descente jusqu’à la Route de Moncresson pour un tourne à gauche.

Quittant la Route à droite vers la Fleurière, on peut profiter d’un coin ombragé pour se rafraîchir au niveau du Patis avec vue sur Gy et son église, suivre ce chemin permet d’admirer un bel élevage où les petits veaux se régalent, puis La Fleurière, point de séparation des 2 boucles.

Pour le 7 km descente à droite pour rejoindre la Route de Conflans, passer devant le Château de Changy avec un petit coup d’œil obligé pour admirer cet endroit.

Après environ 400 m de sous bois retour en ville par le Chemin du Patis entre la Michellerie et l’Ouanne, prudence si vous sonnez au 505 !! Magnifique passage plein de verdure et de couleurs, un beau coin pour les pêcheurs.

Arrivée sur la rue des Anciens-Combattants, direction St-Germain-des-Prés pour une double traversée de l’Ouanne et longer la Fausse Rivière pour retour au parking en passant derrière l’église Saint Sulpice - Saint Laurent.

Pour le 9,5 km à la Fleurière à gauche pour une boucle longeant le Bois de la Garenne, rejoignant le GR 13 à prendre vers le Nord sur environ 600 m, puis retour à la Fleurière pour une suite et fin de parcours sur les traces du 7 km.

Test réussi, 20/20 Merci Odile et Alain, pour ce bel après-midi, et cette belle balade.

Quelques petits mots d’histoire :

Les habitants (es) de Gy-les-Nonains sont appelés les Gyssois et Gyssoises.

Dès l’époque Gallo-Romaine, Gy avait une association avec l’activité de maraîchage qui aurait bénéficié de la proximité de l’Ouanne. Saint Fiacre étant le patron de cette profession, la petite communauté religieuse installée sur les lieux dès le VIIIe siècle lui était dédié.

L’église de Gy existait déjà au VIIe siècle, elle connue des transformations à partir du XIe siècle jusqu’au XIXe siècle entre autre pour la pose des vitraux en 1862. Elle est consacrée à Saint Sulpice et Saint Laurent.

Plus proche de nous, Emile Cottance Curé de GY de 1892 à 1933 y subit les chocs de la séparation de l’église et de l’état, ce personnage est réputé pour exercice illégal de la médecine, il préparait et vendait ses médicaments lui même les célèbres « Remèdes du Curé de Gy »



49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout