• RBO

19 Octobre - SULLY - LE CHÂTEAU

SUITE DE LA RANDONNEE, 16 randonneurs + 2 invités + 2 imprévus sont prêts pour la visite et sont accueillis par Geneviève notre guide.

Nous passons sur les origines du château, le Département du Loiret a acheté un bâtiment mal en point, mais très vite apparaît la volonté d’en refaire un des hauts lieux du patrimoine du Loiret.

La réfection des bâtiments : couvertures et murailles sont remises en état entre 1966 et 1971, également la grande salle du premier étage, le portail d’entrée, la chambre du Roi, et la chapelle, restaurée pour abriter la sépulture du premier duc de Sully et la duchesse.

Mais un château vide est un château muet, et on se doit, de l’améliorer, avec meubles, tableaux, tapisseries, objets de collections, ce que les randonneurs vont découvrir.

Coup d’œil sur l’extérieur,

Sur la façade principale, à gauche la Tour de Sange baptisée Tour de Rosny, au centre la Tour Carrée entrée principale, à droite la Tour de Verrines depuis le Moyen Âge et la Tour de la Chapelle d’Angillon au bord des douves.

Dans la cour au fond à droite la Tour de Nouvion masquant la Tour de Villebon, les deux au bord des douves, enfin à gauche en bout de la Galerie sud, recouverte de vigne vierge, la Tour de Béthune ou Tour d’artillerie.

Coup d’œil sur l’intérieur,

La Grande Salle basse, statue datant de 1642 en marbre blanc de Carrare représente Maximilien de Béthune s’appuyant sur son bâton de maréchal et portant une couronne de lauriers, cette salle était autrefois partagée en petites salles dont une cuisine.

La Salle d’honneur, pièce d’apparat au premier étage du donjon, étage noble d’environ 300 m2, sur la cheminée est peint le château de Rosny-sur-Seine (Yvelines)

La chambre du roi, chambre du seigneur, elle servait aussi à recevoir le Roi en déplacement. Sont passés par là, Philippe Auguste, François Ier, Henri III…..Cette chambre comporte des tapisseries du XVIIe siècle, illustrant l’histoire de Psyché.

Appartement de Psyché, ensemble de trois pièces en enfilade, antichambre-chambre-cabinet, reconstitué en 2007, il s’agissait de l’appartement de la duchesse de Sully.

Chambre de la cour carrée, située au premier étage de la tour du portail, elle avait sans doute au Moyen Âge le mécanisme qui actionnait le pont-levis.

Le Grand salon, chambre de Maximilien de Béthune, transformée en 1869 en salon pour recevoir la famille Béthune-Sully. Plusieurs meubles et objets décoratifs sont des dépôts du Mobilier National. Le plafond à caissons est peint à la gloire de Maximilien de Béthune, brillant ancêtre des châtelains du XIXe siècle.

La Charpente, impressionnante en berceau brisé, cet ouvrage date du début du XVe siècle, les trois quarts environ sont d’époque. Les poutres sont issues de chênes des forêts d’Orléans et de Sully, la hauteur du faîtage est d’environ 15 mètres.

Bureau du régisseur, le domaine s’étendait sur environ 2500 hectares, la gestion des recettes, des dépenses, nécessitait un travail assidu. La pièce comporte un bureau et une bibliothèque Louis XVI, et une pendule du XVIIIe siècle.

La visite se termine par une vue sur la copie du tombeau de Sully et de son épouse, le

tombeau original étant situé à Nogent-le-Rotrou.

Les photos que vous avez pu voir sont une exposition de Yann Arthus-Bertrand.





29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout